La Meute, anonymat et internet

Mr Loup et Imala La Louve Sauvage, 44 et 42 ans respectivement… parents de 2 louveteaux : Louveteau#1 de 12 ans 1/2 et Louveteau#2 de 5 ans et Loupiot né fin octobre 2017…

Famille recomposée (!? Je n’aime pas ce terme. Nous sommes un couple amoureux et une famille, quoi) aux modes de vie un peu atypique, décroissants convaincus, libres penseurs, unschooling, un brin utopique… Vous pouvez en savoir plus sur nous, en lisant cet article, sur le site de notre association « Centre Permacole Imala & Les Loups Hurlant ».

Droit à l’image et au respect de la vie privée

Vous avez remarquez peut-être (ou pas) que nous ne publions pas nos noms/prénoms – les nôtres et ceux des enfants – sur le blog, le site de l’association, mais internet en général (les réseaux sociaux etc). Comme nous ne publions pas non plus nos photos à moins d’avoir le visage flouté, caché ou d’être dans une posture non reconnaissable ? Nous souhaitons préserver un minimum notre intimité, notre identité, notre sécurité et celle de nos enfants, notre droit à l’image et au respect de notre vie privée et celle de nos enfants….

Nous demandons aux personnes nous connaissant en « live », la famille, les amis de respecter cela et de faire attention quand ils postent des commentaires ici, de ne pas mentionner nos prénoms et ceux des enfants, mais aussi de ne pas publier des photos de nous, de notre famille sur leurs sites, leurs blogs, leurs comptes de réseaux sociaux (facebook et autres) sans notre consentement (notre consentement est en général refusé).

S’il vous plait, pensez à utiliser nos pseudo dans vos commentaires lorsque vous nous parler ou parler de nos enfants : Mr Loup, Imala (ou Louve ou Louve Sauvage), Louveteau#1, Louveteau#2 et Loupiot… Peut-être qu’un jour nous leur trouverons un pseudo propre à chacun ou que les enfants s’en choisiront un !

Et oui, malheureusement, nous ne vivons pas dans un monde bisounours où « tout le monde il est gentil ». Internet est une merveilleuse toile avec une multitude d’informations, de personnes géniales (et j’ai pu liée de belles amitiés durables grâce à cet outil) mais aussi un vivier de personnes malsaines et notamment des pédophiles, des prédateurs.

Poster la photo de son enfant, son prénom le met en danger potentiel… Le prédateur connait bien souvent son milieu de vie grâce aux publications (l’école, le parc où on l’amène, le lieu de vie, les lieux d’activités, de sorties etc). Le prédateur n’a plus qu’à venir, parler avec l’enfant… grâce aux publications lues et les photos, il le reconnait, l’appelle par son prénom, sait tout plein de chose sur lui. L’enfant pense que l’autre le connait, connait ses parents et alors fait confiance. Et le drame peut vite arriver. Et surtout nous qui avons notre association avec donc notre adresse publique et un lieu de vie ouvert au public et moi qui reçoit des personnes dans le cadre de mon cabinet de soins psycho-thérapeutiques… D’ailleurs, les enfants savent que lorsque je reçois une personne dans le cadre de mon travail, elles ne doivent pas se montrer, ni venir dire bonjour. Je ne reçois alors pas des amis, mais des patients, des stagiaires ou des élèves.

Sans parler de prédateur ou de drame : il y a aussi tout simplement le droit à l’image, le respect de la vie privée. L’image de nos enfants ne nous appartient pas, elle leur appartient à eux. En général, avant de publier une photo de mes enfants, floutée ou non reconnaissable je leur demande si je peux, si elles sont d’accord. Il est arrivé que la grande refuse. Parfois cela m’a contrariée, mais j’ai respectée car c’est son droit. Puis, même pour nous, Mr Loup et Imala La Louve, tenir un blog et y dévoiler des tranches de vies, y partager des informations, ne signifie pas que nous disons TOUT de nous, que nous avons envie de dire TOUT de nous et ne donne pas le droit aux autres de donner des informations sur nous, notre vie, notre image et d’autant plus sans notre consentement. D’ailleurs, la loi est claire à ce sujet : Service public – Droit à l’image, la loi. Nous sommes plutôt intransigeant sur ce point…