Les Tours d’Elven (56)

Le 8 mai 2017, toujours en Morbihan, nous sommes allées au domaine de Kerguehennec non loin de notre lieu d’habitation temporaire. Nous y sommes restées peu de temps, nous n’avons pas apprécié… Nous ne comprenons décidément par ce genre d’art contemporain :-/ Et les bâtiments en ce jour férié du 8 mai étaient fermés. Les filles pestaient, surtout la grande. Puis elles préféraient faire une sortie avec leur mamie et un lieu intéressant.

Un coup de fil à mamie pour savoir si elle était dispo. Elle a proposé qu’on vienne voir la forteresse de l’Argoët à Elven.

 

/ FORTERESSE DE L’ARGOËT – Les tours d’Elven /

Surgissant au milieu des bois et des frondaisons, les ruines monumentales du donjon (XIVème) et la majestueuse tour ronde (XVème) se reflètent paisiblement dans l’étang qui les borde.

Les dimensions colossales du donjon octogonal, les magnifiques pierres ornementales, les nombreux éléments de confort en font une merveille d’architecture militaire médiévale.
Résidence des Seigneurs de Largoët, la forteresse fut habitée au XVème siècle par le maréchal Jean IV de Rieux, tuteur de la duchesse Anne de Bretagne, future Reine de France. Un prisonnier célèbre a été enfermé dans la forteresse en 1474 : le comte de Richmond, futur Roi Henry VII d’Angleterre.

http://www.largoet.com/

J’ai grandi avec cette forteresse… A une époque, une association de bénévoles d’habitants d’Elven y avait crée un spectacle de son et lumière (lire les articles du telegramme et de ouest-france) sur le thème des légendes d’Arthur et Lancelot du Lac (de 1981 à 1994). Durant les étés, j’y étais figurante avec mes parents et les amis de passage que nous embarquions dans l’aventure. Mon oncle, vivant à Elven, y était régisseur pyrotechnique. C’était super chouette et c’est bien dommage que l’aventure se soit arrêté (un pauvre mec à voler dans la caisse… ). J’ai été soldat, paysanne, petite fleurs (apparaissant grâce à la magie de Merlin), Dame de cours, homme au lampion accompagnant la dépouille d’Arthur… C’était magique pour la pré ado et ado que j’étais alors. J’ai aussi aider une année à la pyrotechnique avec mon oncle, ce qui m’avait donné envie de faire l’école d’ingénieur son et lumière de Nantes (et donc passer par un BAC technique. Ce qui m’a été « refusé » par le collège/lycée. J’étais trop intelligente, je n’allais quand même pas gâcher mon intellect dans une filière poubelle et en plus quasi exclusivement masculine… Ahh l’école et ses orientations… )

Bref, les filles n’y étaient jamais entré. Ce fût un bel après-midi !! Nous avons visité le chateau (une des tours est en partie effondrée : plus aucun plancher) et l’autre tour est fermée à clef. C’est dans celle-ci que nous avions nos vestiaires pour le spectacle. Une vraie fourmillière où tous courrions pour nous changer et aller sur nos différents rôles.

 

Laissez un p'tit mot ou un grand, ça fait toujours plaisir et motive à écrire ce blog ;) Merci